Mardi 04 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

L’hôpital de Fatick sollicite un service de réanimation (médecin-chef)

Single Post
L’hôpital de Fatick sollicite un service de réanimation (médecin-chef)

Le médecin-chef de la région, le docteur Mouhamadou Traoré a rappelé, vendredi à Fatick, l’urgence pour l’hôpital régional d’être doté cette année d’un service de réanimation pour compléter le dispositif des soins d’ urgence.

"Au niveau de l’hôpital régional, il faut au cours de l’année 2016 mettre en place un service de réanimation pour compléter le service accueil urgence, compléter le dispositif", a-t-il dit au sortir de la revue annuelle conjointe.

Selon lui, cette question est vraiment "la priorité cette année parce qu’à l’hôpital on prend de plus en plus en charge des activités de survie et qui dit activités de survie dit salle de réveil, salle de réanimation".

Il faut une salle de réanimation médico-chirurgicale pour les urgences médicales, pour permettre à l’hôpital d’être un peu aux normes par rapport à la situation, a souligné Dr Traoré.

Lequel a ajouté que "ce serait également bon, si on peut en plus avoir un renforcement en moyens pour faire de la chirurgie orthopédique".

"Les besoins en financement des activités courantes de fonctionnement et d’investissement de la région tournent autour 2 milliards, 2,5 milliards si on prend en compte la construction de postes et de centres de santé", a estimé le médecin-chef de région qui renvoie les investissements lourds au niveau national.

"L’état s’est engagé pour l’achèvement de la construction du centre de santé de Niakhar, pour l’érection d’un centre de santé à Passy et d’un nouveau service à l’hôpital notamment le service d’orthopédie", a rappelé Dr Traoré.

"Ce sont des investissements qui ont été validés. Ce sont des activités qui sont planifiées en trois ans dans le BCI (Budget consolidé d’investissement) donc on attend la notification pour savoir dans le budget de quelle année, l’état les a programmés", a-t-il expliqué.

Au cours de la revue annuelle, les participants ont recommandé de doter les sept postes de santé insulaires et l’équipe de supervision de Foundiougne en moyens logistiques, en pirogues et barques motorisées, a rapporté le docteur.

L’équipe de supervision de Gossas aimerait également avoir un véhicule pour faciliter l’atteinte de ses cibles et pour les activités de vaccination, a ajouté Mouhamadou Traoré.


affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email