Mercredi 23 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Economie

Sénégal : L’agence de notation Wara polit le port de Dakar

Single Post
Sénégal : L’agence de notation Wara polit le port de Dakar
En plein chantier de modernisation de ses équipements sur les principaux terminaux, Le Port autonome de Dakar (PAD) prend de la voilure. L’agence de notation financière West Africa Rating Agency (Wara) vient de lui attribuer pour la 2ème fois la note BBB sur le long terme. Gros contributeur de l’Etat, le PAD qui croule sous le poids d’un passif chiffré à près de 19 milliards de f CFA a pris l’option de mener une cure d’amaigrissement de la facture d’endettement.

Le Port autonome de Dakar accoste à bon port... Ses ambitions de devenir une plateforme portuaire à la fois performante et attractive au sud du Sahara se confirment. La jeune et sérieuse agence de notation West Africa Rating Agency (Wara) vient de lui décerner la note BBB (triple B) en grade d’investissement. Après une première notation similaire intervenue au lendemain de l’attribution des terminaux vraquiers et RoRoaux entreprises françaises Necotrans et Bolloré. 

Selon l’agence «les notations du port de Dakar restent tributaires du maintien de sa position concurrentielle dans la sous-région ouest-africaine, mais aussi de sa capacité à réaliser les investissements récurrents indispensables à l’entretien et à la modernisation de ses infrastructures». Levier important dans la stratégie de croissance dynamique et inclusive de l’économie sénégalaise, Le Port de Dakar tient bien les cartes en main pour réaliser les investissements fixés dans sa feuille de route depuis l’arrivée de Cheikh Kanté aux commandes de la direction. 

«Cette notation de long terme bénéficie du fait que le PAD a une importance stratégique pour les finances de l’État qui est actionnaire à 100%», explique l’analyste en chef de Wara, Fabien Paquet. Mais le passif estimé à près de 19 milliards de f CFA (créances cumulées) à recouvrer progressivement sur un échéancier soutenable par les autorités portuaires reste aujourd’hui un challenge. Depuis l’arrivée de Dr Cheikh Kanté, une politique de renforcement des capacités et une mise à niveau du personnel sur les métiers portuaires émergents sont en cours. La capacité et l’efficacité de moderniser les outils passent par le facteur humain, ont bien compris les autorités. 

Reste désormais le pari de relever le défi de lubrifier le climat des relations entre Dubaï Port World, Le Port autonome de Dakar et l’État sénégalais. 


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email