Mercredi 14 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Acte3 de la décentralisation : Rufisque pourrait être ''rayée de la carte administrative'' (conseillers)

Single Post
Acte3 de la décentralisation : Rufisque pourrait être ''rayée de la carte administrative'' (conseillers)
Des conseillers municipaux ont réaffirmé, vendredi à Rufisque, leur opposition à l’Acte3 de la décentralisation, évoquant l’interprétation de certaines dispositions du texte qui, selon eux, risquent à terme de ‘‘rayer Rufisque de la carte administrative’’ du Sénégal.

‘‘Notre vœu est que Rufisque ne disparaisse comme prévu par certains articles dans le nouveau code général des collectivités locales. Nous avons décidé, pour nous faire entendre, de créer un comité d’initiative auquel nous convions tous les Rufisquois avec qui nos inquiétudes par rapport aux articles de l’Acte3 qui consacrent l’érection de Rufisque en département’’, a notamment dit, Alioune Souaré, conseiller municipal à Rufisque.

Pour l’ancien député, qui s’exprimait lors d’un point de presse, l’Acte3 de la décentralisation tel que voté en procédure d’urgence par l’Assemblée nationale le 22 décembre ''signe l’acte de décès de certaines villes (érigées en chef lieu de département) du Sénégal dont Rufisque’’.

‘‘Même si certains soutiennent que l’Acte3 de la décentralisation ne fera pas à terme disparaitre la ville de Rufisque, tout compte fait, nous relevons que des villes comme Rufisque ou Thiès seront, avec l’application de ce texte, dépourvues de moyens avec leur morcellement en plusieurs communes’’, a souligné Souleymane Guèye Cissé, conseiller et adjoint au maire de Rufisque.

‘‘Nous n’avons pas non plus compris le fait que l’Acte3 confirme les statuts des villes de Dakar, de Guédiawaye et de Pikine et retire à Rufisque ce même statut’’, a-t-il ajouté.

Ces conseillers municipaux ont invité l’Etat à mesurer avant la promulgation du texte les conséquences sociales qu’il risque d’avoir.

‘‘Les maires des communes qui seront érigées dans la ville Rufisque auront la compétence de recruter directement leurs employés. Avec une telle compétence pour ces maires, il est possible pour ceux-ci de recruter d’autres travailleurs à la place des agents municipaux actuels. Une telle situation pourrait créer 1.150 chômeurs’’, a relevé M. Cissé.

Selon lui, ''d’autres problèmes risquent de se poser par rapport aux dispositions fiscales’’ de l’Acte3 telles qu’établies à Rufisque''.

‘‘Rufisque ne dispose que de la centrale de Cap des biches et de la SOCOCIM dont les taxes qu’elles versent à la ville alimentent l’essentiel de son budget’’, a-t-il relevé, faisant remarquer qu’avec l’Acte3, la ville va à terme ne plus disposer ‘‘de fonds’’ pour son budget.

Rufisque selon lui, n’aura que ‘‘le marché central’’, qui ne verse que 300 millions de francs CFA à ville. M. Cissé a en outre insisté sur le cas de la commune ‘‘Rufisque nord’’ qui ne dispose ‘‘d’aucune industrie’’ en mesure de lui payer les taxes nécessaires pour alimenter son budget.

Ces conseillers municipaux ont fait part de leur souhait de dérouler ‘‘un agenda’’ dont l’objectif est d’avoir plus d’explications par rapport aux articles qui, selon eux, risquent de faire disparaitre Rufisque. Ainsi ont–ils prévu, pour ce faire, d’inviter ‘‘les rédacteurs de l’Acte3 de la décentralisation’’à Rufisque.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email