Dimanche 01 Août, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

«Avis» ou «décision» du Conseil constitutionnel: Moustapha Niasse rectifie Macky Sall

Single Post
Archive

Entre les avis et/ou les décisions du Conseil constitutionnel, les défenseurs ou pourfendeurs de Macky Sall rivalisent dans les déclarations et les définitions. Si pour les uns, la haute instance juridique donne un avis, pour d’autres, ce sont des décisions que donne ledit conseil. C’est ainsi que le président Macky Sall, dans sa dernière sortie, évoque la « décision » du Conseil constitutionnel qu’il qualifie d’« irrévocable ». Alors que pour le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, dans une tribune de soutien au président Macky Sall, il s’agit bien d’un « avis » et non d’une « décision ». 

Très exigent sur la forme, aussi bien dans le fond que dans les détails, le leader de l’AFP, connu pour maîtriser la langue et peser ses mots, semble ici, enfoncer, sans le vouloir, le chef de l’État, lorsqu’il écrit : « Accepter l’avis du Conseil Constitutionnel, c’est choisir la raison, la vérité et l’intérêt du Sénégal ».

Dans sa déclaration reçue à Seneweb, Mostapha Niasse dit soutenir, « sans réserve, le choix fait par le Président Macky Sall ». « Je réaffirme, écrit-il, qu’accepter l’avis du Conseil Constitutionnel, en la circonstance, c’est choisir la raison, la vérité et l’intérêt du Sénégal, ce qui ne saurait signifier opter pour 7 années, pour les mandats futurs de tout chef d’État qui serait élu ou réélu, mais bien pour 5 années, sous l’emprise de la Constitution dont la réforme est proposée aux Sénégalais, à l’occasion du Référendum du 20 mars 2016 ».

Moustapha Niasse a fait référence à l’« avis » donné par le Conseil constitutionnel, six fois, dans le même texte.

« En un mot comme en mille, moi, Moustapha Niasse, conclut-il, je suis et je reste en faveur de 5 années pour, désormais, la durée du mandat présidentiel, mais je suis et je demeure, sans aucune contradiction, en faveur du respect de l’avis donné par le Conseil Constitutionnel sur la non-applicabilité de la modification à venir, au mandat en cours du Président de la République ».

En insistant sur l’avis que donne le Conseil constitutionnel, le président de l’Assemblée nationale tranche, à sa manière, le débat qui fait polémique sur le mandat présidentiel...



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email