Mercredi 29 Juin, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Sommet de la Cédéao : Ouattara et Bazoum affûtent leurs armes

Single Post
Sommet de la Cédéao: Ouattara et Bazoum affûtent leurs armes
Le président nigérien Mohamed Bazoum, en visite officielle jeudi à Abidjan, et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont souhaité "harmoniser leurs points de vue", avant le prochain sommet des dirigeants ouest-africains où la question des sanctions contre le Mali sera au cœur des débats.

Les présidents de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) doivent se réunir à Accra le 3 juillet pour évoquer la conduite à tenir à l'encontre du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso, trois pays de la sous-région où les militaires ont pris le pouvoir par la force ces dernières années.

"Nous avons essayé d'harmoniser nos points de vue sur ces dossiers délicats. Que ce soit le Burkina le Mali ou la Guinée, ce sont des pays avec lesquels nous voulons entretenir et développer des relations de confiance et souhaiter que le processus démocratique avance", a déclaré Alassane Ouattara lors d'un point presse.

"Nous sommes en train de conjuguer nos efforts pour accompagner ces pays frères à se sortir de cette mauvaise passe", a confirmé Mohamed Bazoum.

Le Mali, plongé depuis dix ans dans une profonde crise sécuritaire et politique, est frappé par des sanctions commerciales et financières de la Cédéao depuis début janvier, afin de stopper le projet des militaires de gouverner cinq années de plus.

Les autorités maliennes ont depuis ramené leurs prétentions à 24 mois. Jusqu'alors la Cédéao a consenti au maximum à 16 mois.

Les dirigeants ouest-africains sont divisés entre partisans de la fermeté et avocats du compromis, à l'heure où les sanctions accentuent la crise économique et sociale au Mali et ont un impact sur les économies de ses voisins.

"Je suis pour le maintien de ces sanctions car le Mali est un pays en danger", avait déclaré mi-juin le président nigérien dans une interview au quotidien sénégalais "Le Soleil".

"Le prochain sommet de la Cédéao est très important pour nous. Il s'agit de nos propres voisins mais également de la sécurité dans nos propres pays", a estimé jeudi M. Ouattara, dont le pays partage une frontière avec la Guinée, le Burkina et le Mali.

Au Burkina, autre pays sahélien également pris dans la tourmente jihadiste, et en Guinée, les nouvelles autorités ont annoncé des périodes de trois ans avant de céder la place. Des calendriers que la Cédéao veut également revoir à la baisse.


7 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 6 jours (22:07 PM)
    Comme dirait l'un de mes frères : djo dans cette vie il y'a vraiment des gens qui connaissent pas la honte. Outara c'est toi qui parle de processus démocratique. Toi même qui a piétiné tous le processus électoral lors des dernières élections électorale. Tu viens donner des leçons 
    Top Banner
  2. Auteur

    Diop Diop

    il y a 6 jours (22:09 PM)
    Monsieur ouattara, qu'est ce que tu as de démocratie pour montrer aux autres une voie démocratique ? Si tu respectais ton peuple , tu n'allais pas briguer un 3eme mandat . Avec macky il y a déjà eu 19 morts en si peu de temps et vous êtes les seuls à ne pas réagir . Vous n'êtes qu'une bande de malfaiteur .
    {comment_ads}
    Auteur

    L'extremiste

    il y a 6 jours (22:34 PM)
    Vive Assimi. C'est le seul panafricaniste des 3.

    Dabiba je ne sais quoi du Burkina est un pion français.

    Doumbouya je n'oublierai jamais qu'il est légionnaire français. 

    Et si nous ne faisons pas attention au Sénégal la France fera un coup d'Etat fictif via un général corrompu de l'armée. 

     

    J'encule les présidents de la CEDEAO 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 6 jours (23:27 PM)
      je suis d'accord avec vous.
       
      Surtout le dernier general decore' en France et sur la france mise pour un coup d'etat avant 2024.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (23:23 PM)
    Assimi et Doumbouya ne se plieront jamais devant ce syndicat des chefs d'États.

    Vive Assimi, vive Doumbouya..
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (23:26 PM)
    En tout cas la CEDEAO doit être ferme sur les coup d état pour dissuader les ceux qui veulent prendre le pouvoir illégalement. Quant à bazoum il est reste parmi le chef d état le plus engagé dans la lutte contre le terrorisme. Le Niger a pris des mesures fermes contre l insécurité  par un dispositif vigoureuse c est pourquoi le Niger est le pays qui le moins souffert et les attaques sont rares et très isolés.
    Top Banner
    Auteur

    il y a 6 jours (07:24 AM)
    Haa un voleur qui crie au voleur Ouattara qui a fait lui aussi un coup d etat constitutionnel veut se faire un donneur de leçons.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (08:17 AM)
    Difficile d'avoir du respect pour Ouattara car comme Macky ce n'est pas un homme de parole et il a comploté avec la France pour saborder le projet de monnaoe ouest africaine : un sale palmarès !
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email