Dimanche 16 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Pour exiger leur recrutement : Les sortants de la FASTEF et de l’INSEPS dans la rue ce vendredi

Single Post
Pour exiger leur recrutement : Les sortants de la FASTEF et de l’INSEPS dans la rue ce vendredi

Les sortants de la FASTEF, ex-école normale supérieure et de l’INSEPS battent le macadam ce vendredi. Ils organisent une marche du siège de la radio télévision sénégalaise au rond point de la Médina.

 

A travers cette manifestation, ces sortants de ces deux écoles veulent exiger leur recrutement dans la Fonction publique. Le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, leur a promis une solution à leur problème. Ils les a rencontrés hier. 


liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Sofos

    En Novembre, 2013 (14:38 PM)
    serigne mbaye thiam est en train de former de nouveaux grevistes
  2. Auteur

    Thiessois

    En Novembre, 2013 (14:59 PM)
    La resorbation du chomage commence par offrir des emplois à ceux qui sont formés etr qui sont capables de travailler. Pour cela il doit y avoir des plans. L Etat ne peut pas former des enseignants et dire après qu´il n´y´a nulle part où ils peuvent exercer ! Ces genres de navigation à vue c´est on dirait le propre de nos pays africains. On ne peut se fier à rien. Rien que des discours dans le plus beau Francais et rien de plus. Ne nous a-t-on appris qu´à parler ?
    • Auteur

      Ma Ko Wax

      En Novembre, 2013 (15:46 PM)
      l'etat ne doit rien a qui que ced soit, fussent-ils sortis de la fastef ou de l'inseps! l'etat a fait son devoir en faisant de vous des citoyens eduques et diplomes, doncc a vous de faire le reste, c'est a dire d'aller sur le marche du travail pour trouver chaussure a votre pied!

      les temps ont change! autrefois, les etudiants qui avaient une bourse etrangere devaient signer un engagement de dix ans comme quoi, ils serviront au moins 10 ans dans la fonction publique avant de pouvoir travailler ailleurs! cet engagement fut transforme en engagement didecenal, donc de 20 ans, faute de quoi on rembourse ce que l'etat a depense sur votre formation!

      maintenant, l'etat vous dit, je ne vous demande plus rien, donc vous etes libres d'aller ou vous voulez sans me rembourser ce que les senegalais on depense sur votre education! et vous dites non, vous devez nous donner un emploi sinon on va tapper le macadam! c'est de la follie! cela montre que vous n'avez rien appris! on vous forme gratuitement et après vous demandez qu'on vous prend par la force! what drug are you on? be real! meme les etudiants beneficiaires de bourses etrangeres qui rentrent au pays avec leurs deplomes en poche ne menacent pas de tapper le macadam! les plus intelligents profitent de cette formation gratuite pour se lancer dans les affaires ou d'aller enseigner au canada ou ailleurs, a l'etranger! l'etat ne peut pas absorber tous les deplomes! soyez realistes et allez vous trouver un emploi ailleurs! vous avez une longueur d'avance sur ceux qui n'ont pas eu la meme chance que vous! une education qui aurait pu vous couter les yeux de la tete mais vous l'avez eue gratuitement! wolof nena: "gni maneu kott, amougnou mbaam"!
    Auteur

    Ancien De L'asens

    En Novembre, 2013 (15:30 PM)
    Je vous encourage a lutter et a rester solidaires. Serigne Mbaye Thiam doit avoir honte. Le PS a ete chasse du pouvoir en partie a cause de la crise de l'ENS en 2000. Wade l'a reglee comme il l'avait promis contrairement a Diouf. Le PS doit dire a Serigne Mbaye Thiam de regler cette crise ou de demissionner.



    Auteur

    Justicier De La Rupture

    En Novembre, 2013 (17:36 PM)
    Pr vtre info,ces sortants de la Fastef ne réclament pas un recrutement puisqu'ils ont été recrutés depuis leur admission au concours d'entrée il y'a de cela 2 ans.Ils exigent plutot leur affectation,ce qui réléve des prérogatives du ministre de l'éducation nationale.

    Alors,M.Serigne Mbaye Thiam,pour une école de rupture,affectez ds nosd écoles ces enseignants formés à la tache.Arrete ,nom de Dieu,tn dilatoire,l'école sénégalaise a trop souffert de vos errements ,tatonnement et amateurisme.

    A bon entendeur,salut!!!!!!!
    Auteur

    Star Of David

    En Novembre, 2013 (17:58 PM)
    ma ko wakh you are just a fool, you can accept to be fooled but we will not. now we have seen the light and we will stand up for our right. affectation par force. In GOD we trust
    Auteur

    Deug Rekk Ngir Yalla

    En Novembre, 2013 (21:07 PM)
    L'ENS recrutait un nombre restreint qu’elle formait et que l'Etat recrutait jusqu'aux années 2000 où l'Etat peinait à embaucher les sortants. Il y a eu des gens qui payaient leur formation et qui étaient ensuite recrutés. Un grand nombre de personne s'est engouffré dans la formation payante. L'Etat, pour rendre accessible la formation a transformé l'ENS en FASTEF, (Faculte ....) personne n'ose sortir avec sa maîtrise de la FASEG et exiger un recrutement forcé, meme en faculté de médecine, le recrutement n'est pas garanti; Même si l'ENS était restée école, rien dans ses textes ne disait que l'emploi était garanti à la sortie. Il me semble que certains enseignants ignorent jusqu'au sens des termes qu'ils utilisent. Ces gens savaient très bien que l'emploi n'était pas garanti par l'Etat et ils doivent se servir de leur formation et chercher à voler de leur propres ailes au lieu de toujours vouloir être couvé. les enseignants ne sont pas les seuls agents de l'Etat et il est prèférable de recruter des medecins plutot que ces gens qui n'ont pas pu arriver parmi les meilleurs à l'examen de sortie. On prend les meilleurs comme partout ailleurs
    Auteur

    Hualpai

    En Novembre, 2013 (21:19 PM)
    que je sache, seuls les meilleurs ont été pris à la formation des élèves-professeurs à l'UGB. Au nom de quoi on devrait recruter ceux qui sont arrivés derniers? Il faut aimer être devant et avoir un tempérament de gagneur au lieu de tout remettre entre les mains de gourous ventripotents et avides de bonne chère. Seul le travail paye, il faut dans ce pays que le culte de la médiocrité finisse. Les gens doivent se prendre plus au sérieux, et je ne vois pas comment l'Etat pourrait recruter et affecter ces gens. Dans la règion où nous sommes, il y a surplus de professeurs en HG, Lettres, Anglais, SVT , ils ont peu d'heures de cours, 12 au maximum
    • Auteur

      Lui

      En Novembre, 2013 (12:14 PM)
      je pense que tu dis le contraire! j'ai un ami qui a fait cette formation et est sorti comme prof d'anglais et il était le 2é de sa promo mai il n'a pas été affecté alors que ya des gens qui n'étaient meme pas parmi les 20 premiers qui sont affecté! humm c'est quoi le mérite alors!!
    Auteur

    Cannoraajo Sow

    En Novembre, 2013 (21:38 PM)
    Ce combat devrait être celui de tous les Sénégalais. Nous devons exiger une formation de qualité pour nos enfants et, celle-ci ne pourrait être l'oeuvre d'une Ecole de parodie, avec un corps professoral mal préparé, mal chevillé.

    S'ils sont sérieux, s'ils ne sont pas seulement intéressés par un potentiel marché de check-off,ces syndicalistes qui s'agitent, profitant de la mésaventure de ces malheureux diplômés pour rivaliser d'éloquence, devraient inviter leurs membres sur le terrain à décliner les heures supplémentaires, le seul moyen d'exprimer, efficacement, leur solidarité, pour contraindre le Gouvernement à répondre au besoin, criard, de professeurs par un recrutement massif. Sinon, ils feraient mieux de ne pas nous tympaniser avec leur sémantique éculée!!!
    Auteur

    Mbotu Wa Lunda

    En Novembre, 2013 (14:47 PM)
    les syndicalistes qui s'agitent n'ont en vue que les check-off. Rien ne les attire sinon le désir de continuer à vivre en nababs avec les sous des enseignants. Ils devraient leur dire que ces check-off devraient servir à leur rembourser une partie de ce que leur coupe l'Etat quand ils vont en grève. Ils doivent aussi leur dire qu'ils doivent travailler dur et mériter leurs salaire au lieu de leur apprendre à aller en grève pour un oui ou un non. Kalidou Diallo avait raison de dire que les gens rampaient pour être recrutés comme vacataires mais que deux mois après, ils devenaient des professionnels de la grève sauvage. looloy deugg
    Auteur

    Normalienne

    En Novembre, 2013 (15:39 PM)
    nit mome day wakh loumou wakh ,on ne s'est pas basé sur le critère de l'excellence pour affecter les sortants de la fastef car ma soeur germaine est sortie major de sa promotion et elle est laissée en rade.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email