Mardi 09 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Biram Dah Abeid : “Ce que vivent les sénégalais, gambiens, ivoiriens et guinéens en Mauritanie”

Single Post
Biram Dah Abeid : “Ce que vivent les sénégalais, gambiens, ivoiriens et guinéens en Mauritanie”

Ce que vivent les sénégalais, gambiens, ivoiriens et guinéens en Mauritanie”

«La vérité sur l'esclavage en Mauritanie»

Quand un Hratin est beau, il peut être castré”

Il est sans conteste la figure de proue de la lutte contre l’esclavage en Mauritanie. Biram Dah Abeid, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un militant des droits humains, homme politique mauritanien, qui mène depuis des années, un combat farouche, mais pacifique, contre cette pratique qu’on croyait révolue depuis des siècles.

Incarcéré pour avoir incinéré en public le «Code noir», composé de livre qui, dit-il, légitiment cette pratique tout en la drapant d’un voile islamique, Biram, comme l’appellent affectueusement ses proches, vient fraîchement de sortir de prison. Il s’est entretenu avec Seneweb sur cette épineuse question de l’esclavage dans la société mauritanienne.

Qui est Biram Dah Abeid ?

Je suis le Président d’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), une organisation militante des droits humains en Mauritanie qui place au centre de ses activités, la lutte contre l’esclavage, toujours pratiqué chez nous. En Mauritanie, 20 % de la population, c’est-à-dire entre 500.000 et 800.000 personnes, continuent à pâtir de l’esclavage domestique, suivant une gradation inégale, compte-tenu de la géographie, du milieu de naissance et du degré d’éloignement des grands centres urbains. Au moins 50% des mauritaniens subissent, toute leur vie durant, les effets psychologiques et symboliques de l’infériorité raciale, car il s’agit aussi de cela, de cette propriété exercée sur un être humain par son vis-à-vis, il résulte que la majorité relative des mauritaniens naissent esclaves, ils sont attachés à la famille de leurs maîtres qui ont sur eux, le droit de vie et de mort. Nombreux travaillent sans repos, sans salaires au profit de leur maître. Ils n’ont pas le droit à l'éducation, de se déplacer, de voyager ou de se marier, sauf avec l’assentiment de leur propriétaire. Le maître aussi a le droit de cuissage sur toutes les filles ou femmes esclaves. Par exemple, un maître qui a 100 femmes esclaves filles, peut en abuser sexuellement, sans restriction de nombre ni d’échéance. Il en a le droit, entre guillemets, c’est-à-dire le Droit Mauritanien, le Droit édicté par le code d’esclavage de la communauté dominante mauritanienne, les arabo berbère. Ils l’appellent le livre islamique, mais nous, nous l’appelons le livre esclavagiste, le livre anti islamique. C’est cette littérature de la honte que moi, personnellement, j’ai incendié, en public, dès le mois d’avril 2012.

Quel message vouliez-vous lancer en incinérant publiquement ce livre ?

C’était un message en deux temps : Le message concerne d’abord la communauté des esclaves, ensuite la communauté des esclavagistes, c’est-à-dire, respectivement, les Hratins ou Maures noirs pour certains, et qu’on appelle au Sénégal les «Naar bou nioul» et la communauté arabo berbère qu’on appelle ici «les naar ganar» ou “naar bou khess”. 

Aux descendants d’esclaves, j’ai souhaité dire que cette prose n’a rien d’islamique. Ils sont assujettis par ces sources qui décrètent d’abord l’inégalité entre humains, entre la femme et l’homme, entre le musulman noir et le musulman blanc. Elles autorisent aussi la vente des esclaves, c’est-à-dire le négoce des êtres humains, musulmans et Hratins mauritaniens. Qu’ils soient gagés, cédés ou loués, il a été créé, au service de cette infamie, un prétendu «droit musulman», que nos écoles et université islamiques enseignent encore. Les auteurs autorisent aussi la castration des esclaves. 

Quand un Hratin se distingue par sa beauté ou tout autre attrait physique, le maître arabo berbère pouvait le castrer pour éviter un mélange de sang, afin que les femmes ou les filles du maître ne soient tentées par des aventures sexuelles constitutives de mésalliance, voire source de dégradation de la généalogie. Ces références rendaient aussi licites les châtiments corporels très durs, comme la torture, l’amputation des esclaves s’ils essayent de s’évader. De même, le droit de cuissage comportait la légalisation du viol des femmes et filles esclaves, par leur maître.  La fille esclave est l’objet d’apprentissages sexuels des enfants du maître, un objet de désir du maître, du cousin du maître et même de l’étranger, hôte de passage chez le maître. Elle est sujette à la concupiscence, taillable et corvéable à merci. Les licences et principes établis dans ces documents ont été confectionnés pour assujettir des êtres humains, du fait de leur ascendance noire ; ils permettent de couvrir l’esclavage d’un voile d’Islam et de sacralité. A cause de cette tricherie séculaire, nous, nous avons voulu porter un coup contre le dogme, démanteler la doctrine, exposer nûment la légitimation de l’esclavage et l’islamisation de l’eugénisme arabo-berbère.

Votre message au monde extérieur ?

Bien entendu, il s’agissait de montrer, à la communauté internationale, que même si la Mauritanie a ratifié toutes les conventions internationales sur les droits humains, elle n’a jamais respecté ses engagements, elle applique des livres qui vont en contresens de la déclaration universelle des Droits de l’homme. Nous avons voulu délivrer un message aux autres musulmans pour leur dire que la Mauritanie est un pays membre de l’Organisation de la Conférence islamique, mais qu’elle applique les pratiques les plus «jahilistes», les plus antéislamiques et anti islamiques. Enfin, nous nous employons – et ce n’est pas tâche ardue – à démontrer combien ces pratiques illicites violent la parole de Dieu dans le Coran et les actes fondateurs du Prophète Mohamad (Paix et salut sur Lui) dans sa sagesse et sa Sunnah.

Pensez-vous que votre message a été bien perçu ?

Je pense que certaines parties ont été très réceptives comme la communauté des esclaves, des hratins, pour qui, l’incinération de ces livres a constitué un déclic, une insurrection morale et populaire contre l’esclavage ; ainsi témoigne leur adhésion massive à IRA Mauritanie et leur opposition, à notre condamnation, mes camarades et moi, de manière vigoureuse et populaire, par des manifestations publiques dans les villes de l’intérieur du pays et à Nouakchott. La mobilisation des populations hratins, ainsi que des forces amies, aura permis ma sortie de prison. J’ai été très fier de l’acte de destruction des livres infâmes et me réjouit de son impact psychologique auprès des victimes de l’esclavage et sur les descendants de maîtres. 

Les institutions de droit de l’homme dans le monde ont aussi compris que la Mauritanie jouait  un double jeu, un jeu de duplicité, qui nargue le monde, discrédite la Umma musulmane, transgresse le Droit international et le Droit musulman. Le pouvoir en place, incarné par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, arrivé au pouvoir par un coup d’Etat, continue de maintenir sa complaisance à l’endroit des forces obscurantistes et esclavagistes. Pour s’assurer le soutien des propriétaires d’esclaves arabo berbères, il mène une guerre sans merci contre IRA Mauritanie, contre ma personne, contre le Droit international et contre les prescriptions authentiques de l’Islam. Ce faisant, il se dresse en travers de l’égalité, de l’équité, de la compassion et de la paix. D’expérience, vous savez que ce genre d’homme finit par tout perdre, non sans avoir précipité son pays dans l’incertitude existentielle.

Quelle serait la solution pour mettre un terme définitivement à l’esclavage en Mauritanie ?

Le général Aziz et ses soutiens parmi les groupes pro esclavagistes obscurantistes qui détiennent le pouvoir et tous les leviers de commande en Mauritanie, devraient faire la place à l’expression populaire antiesclavagiste, symbolisée par l’IRA Mauritanie et Biram Dah Abeid. Ira Mauritanie a été une organisation interdite dès sa création. Le pouvoir lui a mené une guerre d’usure, harcelé avec des poursuites, des arrestations systématiques et massives de ses membres, des emprisonnements, des simulacres de jugements et des condamnations.  IRA est une organisation qui vit dans des conditions difficiles, sous le régime de l’interdiction totale. S’ils sont aussi démocrates et abolitionnistes qu’ils le prétendent, les concepteurs et promoteurs du système d’hégémonie ethno-tribale seraient inspirés de jouer le jeu franc du pluralisme, avec l’IRA qui est un mouvement d’idées, une force de propositions politiques, mais aussi une organisation des droits de l’homme, bientôt dotée de ramification dans les syndicats, les associations d’élèves et d’étudiants et toutes les forces vives.

Qu’attendez-vous des institutions africaines et internationales ?

Si l’Union africaine, la communauté internationale, les Nations unies, l’Ue, les Etats  partenaires de la Mauritanie comme les Usa, la France, l’Allemagne, l’Espagne, mettent la pression nécessaire sur l’Etat Mauritanien pour qu’il se plie aux règles du jeu inclusif de la démocratie, IRA remporterait certaines élections. Représentée et non plus exclue, elle tendrait la main à tous les mauritaniens, pour éradiquer l’esclavage, ensemble, en vertu de la loi. Il y aura aussi d’autres mesures d’accompagnement, tel un plan national d’éradication, financé durant une décennie, sur les fonds publics. Un pourcentage des recettes de l’Etat devrait alimenter le fonds de développement et de prévoyance, au profit exclusif, des Hratins. Ira pourra aussi mettre en branle un processus de vérité  de justice et de réparation  pour les  autres populations noires - les peulhs, les soninkés, les wolofs et les bambaras – victimes, moins anciennes certes, d’un racisme primaire, alimenté par l’Etat, notamment en matière foncière et domaniale. Ces composantes nationales ont enduré une tentative de génocide orchestrée par une partie de la même équipe actuellement au pouvoir  en Mauritanie. Sous couvert de fraternité et de pardon « islamique », de prières et de mots de diversion, l’impunité couvre encore les auteurs de centaines d’assassinats et de déportations par milliers.

Après l’incinération du livre, quel sera votre futur objectif ?

Nous visons la présidence de la République Islamique de la Mauritanie pour l’élection de 2019. C’est ce que nous préparons. Nous avons entamé  la préparation de cette prise de pouvoir pacifique par la voie des urnes depuis l’élection de 2014 où je me suis porté candidat, in extremis. Alors, je manquais de tout, mon  parti était interdit, mon Ong était interdite – ils le sont toujours -, les soutiens nous faisaient défaut et nous récoltions l’hostilité des partis traditionnels. Opportuniste, le pouvoir en place a pensé que nous jouerions pour lui un rôle de faire-valoir. Mais lorsque nous nous sommes engagés dans cette élection, même avec un manque de moyens cruels, nous pûmes faire entendre la voix d’IRA dans toutes les régions de la Mauritanie ; j’ai ainsi réussi à  engranger un peu moins de 10% des voix. Ces résultats sont confirmés par les autorités officielles qui ont utilisé une fraude massive. Et l’espoir est né au sein des différentes franges de la population mauritanienne.

Etes-vous soutenus dans ce combat par les Etats et institutions d’Afrique ?

Je lance un appel aux Etats Ouest africains, et à l’Union africaine. Quand les pays occidentaux, les diplomates occidentaux et les organismes internationaux dénoncent l’injustice, l’oppression, le harcèlement des militants, il paraît peu flatteur, par comparaison aux ambassadeurs africains accrédités à Nouakchott qui restent silencieux. Il est inconséquent que l’Union africaine et la Cedeao restent silencieuses. L’Onu, L’Union européenne, les pays occidentaux nous ont soutenus quand nous étions en prison, mais pourquoi les pays africains, l’Ua, la Cedeao s’abstiennent-ils ? Il est étonnant que tant de pays africains, se soient engagés dans la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, sans lever le petit doigt, aujourd’hui, devant la mainmise, sur le pouvoir, d’une minorité raciale en Mauritanie.

Qu’attendez-vous d’eux ?

Je lance un appel pour que l’élite africaine se réveille pour nous soutenir. Ces pays peuvent prendre pour témoins les sénégalais, les gambiens, les ivoiriens, les guinéens qui vivent actuellement en Mauritanie. Chez nous, ils éprouvent le quotidien de l’oppression, de l’humiliation que nous vivons, avec eux, nous noirs mauritaniens.

Je lance un appel à l’élite arabo berbère en Mauritanie; en son sein, de rares éléments, dont je salue ici le courage et la constance, nous accompagnent, depuis longtemps, dans notre marche vers l’émancipation citoyenne. Nous souhaitons qu’ils nous rejoignent plus nombreux, reprennent notre lutte à leur compte. Ils doivent se désolidariser du pouvoir en place, des esclavagistes et des idéologues du racisme anti noir pour revenir à la position originelle et historique de leurs ancêtres. Les premiers arabo berbères vivaient en symbiose avec les communautés noires. Je demande à l’élite arabo berbère de ne pas céder au conditionnement racial que promeut le Général Aziz quand il sollicite la complicité de tous les arabo berbères, par l’agitation du péril Hratin. Nous ne constituons pas un péril. Nous sommes une frange importante de la population mauritanienne. Nous aspirons à la dignité humaine, à la citoyenneté, à l’égalité, à un Etat démocratique respectueux des droits de l’homme et des différences. A nos anciens maîtres, nous disons, « n’ayez pas peur de nous, ne craignez pas votre humanité » !

Propos recueillis par Youssouf SANE


affaire_de_malade

29 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (08:02 AM)
    “Quand un Hratin est beau, il peut être castré”



    Eh ben dis-donc ? Se faire couper les couilles parce qu'on est noir et beau ??? Denzel Washington n'a pas intérêt à aller traîner ses guêtres à Nouackchott alors !

    Sont vraiment cinglés ces nhars.
    Top Banner
  2. Auteur

    Serer

    En Juin, 2016 (08:13 AM)
    Qu'attendent les journaux, Alioune Tine et Gassama pour s'attaquer à la Mauritanie? Et si c'était en Gambie où tout ça se passait.... Vous avez peur de la Mauritanie qui tire chaque année sur des sénégalais et personne n'organise ou ne soutient des manifestants anti mauritaniens.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (08:24 AM)
    Le problème ce n'est pas l'homme en lui même, mais le coran qui legitime l'esclavage.

    Lisez bien paragraphes concernant l'esclavage, lisez également les hadiths.



    Et s'il vous plaît ne venez niez comme vous savez si bien le faire.

    Si vous avez des arguments exposez-les !!!

    Si vous n'avez pas d'arguments alors lachez vous insultes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Watt

    En Juin, 2016 (09:20 AM)
    Post 3, moi, je suis à cour d'arguments certes. Par contre, je ne comprends pas pourquoi vous demander à cautionner cette barbarie ignoble et visible sauf si vous pensez qu'il existe encore des gens qui sont nés pour ètre torturé, méprisé, humilié, piétiné et mème mutilé au plaisir de leur bourreau.

    Se protéger derrière le Coran pour faire de sales besognes n'est pas honnète. Il est vrai que les droits de l'homme du monde et plus particulièrement ceux du Sénégal ne voient que la Gambie mais jamais la Chine, le Pakistan, l'Egypte, l'Israèl, les Etats Unis, le Maroc, l'Arabie Saoudite et j'en passe. Pour seulement dire que le Sénégalais est carapacé malhonnète.

    En Mauritanie, il existe encore des groupes à l'image des "klu klux klan" qui font la pluie et le beau temps aux intérets de cette race mal éduquée qui se considère comme la plus noble et la plus aisée.

    Discutez avec vos compatriotes vivant à l'étranger et vous comprendrez que vivre et mourir en Gambie n'est pas un péché.

    En Italie, aux Etats Unis, en Lybie, en France, au Maroc, en Mauritanie, au Gabon, en Cote d'Ivoire, au Togo, au Cameron, au Ghana, au Nigeria en Tunisie et autres, les Sénégalais galèrent au point d'ètre muet par la faute de ce gouvernement incapable et nul qui reste expert à lécher le cul des occidentaux.

    Après avoir crié pour la Gambie, les institutions Sénégalaises des droits de l'homme feraient bien de s'égosiller sur la Mauritanie.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (09:41 AM)
    de grace l'islam est innocent de cse pratique esclavgiste ce qui dit certains livres malkites n'est k provocation orchestre par leur auteur .Le saint coran est clair dans ce domaine nul verset qui prone ou encourage l'esclavge mais au contraire liberez-tout ce qui sont sous voter domination.

     :fbhang:  :fbhang: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (09:46 AM)
    qu'attent la CEDAO pour obliger la Mauritanie a ce mettre sur le droit chemin

    un grand bravo a BIRAM DAH ABEID de tout coeur avec toi
    {comment_ads}
    Auteur

    Hm1

    En Juin, 2016 (10:13 AM)
    VOUS DEVEZ TOUS AVOIR HONTE ARGENTS VOUS A TOUS AVEUGLET tous l univers est TEMOINS et le reste je le garde pour moi hm1 avec la carte est effet visible pour les gisements senegal et le reste je le garde pour moi fin hm1  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (10:54 AM)
    Ce hartani raconte du n'importe quoi il ne veut meme pas la paix entre la mauritanie et ses voisins nous inscrivons en faux contre ses mensonges ne ne devonsa pas dailleurs perdre le temps avec un tel individu et a ses ragots.
    {comment_ads}
    Auteur

    Vive La Paix

    En Juin, 2016 (11:42 AM)
    Ce hartani a bien raison mon frere,98% des pauvres en mauritanie sont noirs et cette meme population noire represente 70% de la population y a qlq chose qui va pad alors,tous les ministeres,les directions de societes les chefs d entreproses,les grades fe l armee sont des mauritaniens de peau blanche,je soutiens ce gar la ,un peu de patience cher frere et la victoire sera au rendez vs,les ouest africains ont une peure bleue de l Etat d mauritanie ,alord que si c est la france tout le monde ouvre grand sa bouche,qu il fait bon vivrr en france pour un noir pat rapport a la mauritanie
    Top Banner
    Auteur

    Sidiki Diouf

    En Juin, 2016 (12:34 PM)
    La mauritanie est un pays tellement faux. Une republique islamique ou le racisme est de rigueur à tous les niveaux .Et ensuite le seul pays au monde a avoir de suite 3 presidents ivrognes reconnus .le bordel partout
    {comment_ads}
    Auteur

    Cane

    En Juin, 2016 (13:38 PM)
    JE TROUVE QUE CERTAINS MUSULMANS SONT MALHONNETES EN SE CACHANT DERRIERE LA RELIGION POUR FAIRE LES CHOSES LES PLUS INPENSABLES DE CETTE TERRE. Il n'ya pas plus hypocrite qu'un africain, CDEAO de merde comme ces composants s'interessent car leur poches. C'est degoutant la maniere dont nous les africains on est vendu, on est pret a vendre notre frere pour notre propre interet.



    QUAND EST CE QU'ON RETROUVERA NOTRE DIGNITE D'HOMME??? Tout le monde reconnait l'esclvage des blancs et on nous tympanise avec a l'ecole mais jamais celui des ARABES en particulier la MAURITANIE QUI EST A NOS PORTES, UN PAYS QUI EST TOUT SAUF FRERE SELON MOI. SI ON EST VRAIMENT FIER D'ETRE NOIR, ON DOIT SENTIR LA DOULEUR DE NOTRE FRERE NOIR ET ESSAYER DE TROUVER DES SOLUTIONS A TOUS CES MAUX MAIS C'EST LE CONTRAIRE COMME TOUJOURS ET C'EST POUR CELA QUI SE LEVE NOUS PIETINE ET ON L'APPLAUDIS.



    Mon frere je suis derriere vous, vous etes en train de mener un combat d'homme et ne te laisse pas effraye. Tu aimes ta race, c'est pour cela tu es pret a mourir pour sauver tes gens, crois moi, tous les grands de cette planete ont commence par la et a la fin ils ont crie victoire au non de DIEU. IL TE FAUT BEAUCOUP DE COURAGE ET CONTINUE, DIEU EST AVEC TOI.



    J'AIMERAIS ADHERER A UNE DE TES ORGANISATIONS SI JAMAIS VOUS AVEZ QUELQU'UN AU NIVEAU DU SENEGAL. C'EST NOTRE LUTTE A TOUS, LES BLANCS ONT ABOLIS DEPUIS DES SIECLES POURQUOI PAS DES COCHONS COMME LES MAURITANIENS ARABES????
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (13:46 PM)
    ils ne font que pratiquer l´islam à la lettre.

    Lisez le coran:

    An-nisa(les femmes). 24 et 25

    je ne vois le probléme
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (14:06 PM)
    Il y a toujours eu des gens qui ont voulu asservir leur semblable pour des raisons economiques

    l esclavage a existe en Epypte (les juifs par pharaons). Et moise les a liberes; En Grece y en avait. Dans tous les pays d Europe il y a eu des occupations, des prisonniers de guerre fait esclaves. Mais ces personnes ou peuples asservis ont combattu ce sont défendu pour devenir libres.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (14:39 PM)
    Biram sera la président de la Mauritanie ! inchallah tôt ou tard

    qu'ils le veulent ou non

     :fbblip:  :jumpy2:  :joyy:  :taala_sylla:  :taz-smile:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (16:21 PM)
    c est slmt honteux
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (16:37 PM)
    Bravo s'il devient President... Seuleument, il ya un grand ecart entre liberer un peuple et bien gouverner. Bonne chance, en tout cas mlgres le silence (officiel?) des autres dirigeants noirs africains. Il faut aussi se poser cette question suivante: les Hratins pourront-ils consider les autres noirs mauritaniens d'egaux? Revendiqueront-ils (subconciemment) leur origines arabes (due au metissage) vis-a-vis des autres noirs mauritaniens (peuls, soninke, wolofs, etc....) pour justifier une certaine supremacie? Au Liberia, les anciens esclaves liberés des USA avaient bien creé une certaine classe sociale et meprisaient plus ou moins les autochtones noirs... Pas facile pour certains de se liberer psychologiquement de leurs anciens maitres...
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (18:00 PM)
    Je ne sais pas si l’Islam reconnait l’esclavage ou pas. Ce que je sais, c’est que cette pratique est courante dans les pays musulmans comme le Qatar, l’Arabie Saoudite, le Yémen et le Pakistan (la liste continue). Pour ces pays, tous les noirs sont des esclaves et les gens sont autorisés à les traiter comme des esclaves sans avoir peur d’être emprisonné.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (18:02 PM)
    Je ne sais pas si l’Islam reconnait l’esclavage ou pas. Ce que je sais, c’est que cette pratique est courante dans les pays musulmans comme le Qatar, l’Arabie Saoudite, le Yémen et le Pakistan (la liste continue). Pour ces pays, tous les noirs sont des esclaves et les gens sont autorisés à les traiter comme des esclaves sans avoir peur d’être emprisonné.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (23:20 PM)
    Que le bon Dieu nous aide la lutte continue vive l ira vive la mauritanie libre et égal
    {comment_ads}
    Auteur

    Dhauchmadia

    En Juin, 2016 (00:43 AM)
    birama a raison dans tout ce quil dit en mauritanie les noir son des citoyen de second zone dans l'indifferance de union africain

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (01:29 AM)
    Quand y aura-t-il un président noir en Mauritanie? C'est à croire qu'en Naaritanie, il n'y a pas de nègres. Tous les présidents sont ould...ould Daddah, ould Bouceif, ould Taya, ould Vaal, ould Abdel Aziz. Pour être président en Mauritanie, il faut être ould Naar. Bon les négros puisque vous n'êtes pas ould, il faut changer d'identité. En tout cas, si vous êtes un nègre mieux vaut ne pas vous quereller avec un beydane. Le berbère est pire que l'arabe en tout.
    Top Banner
    Auteur

    Liberia

    En Juin, 2016 (03:12 AM)
    C'est koi la signification de ABEID (petit.....)???? 1000000000fcfa pour la maison de "goree" mediter  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Itanie. Pas Seulement Maure

    En Juin, 2016 (05:56 AM)
    Un pays qui a toujours ete raciste, plus raciste qu'un maure tu meurs, ce pays a toujours voulu aliene ses fils, nominations sont basees sur les clans, tribus, appartenance ethniques, si tu n'es pas maure ou un vendu (beni oui oui) ils t'ecartent, c'est lamentable, ils utilisent les system de recensement pour denier la nationalite aux mauritaniens noirs pendant qu'ils distribuent les cartes a ceux qu'ils veulent. Le maure est un vrai complexe ils se croient arabe alors que les arabes ne les considerent meme pas. Pas de reprensentativite, mais je crois en Birame lutte pacifique. Merci.
    {comment_ads}
    Auteur

    Hadramy Ahmed

    En Juin, 2016 (08:48 AM)
    je suis Mauritanien maure, je sais bien ce qui se passe dans ce pays.. c'est vraiment triste.. et ce qui etone le plus c'est le fait de le faire sous le nom de l'islame...

    mais aussi qui ce qui ma marqué ce sont certein commentaire raciste contre les mauritanien.. j'ai grandi au senegal et vraiment je reconnait pas le senegalais dans ces commentair..





    :triste:
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (11:10 AM)
    ce voyou de Biram raconte n'importe quoi. Il a la folie des grandeurs. On se rappelle tous qu'il etait l'un des plus grands soutiens à Ould Taya. l'esclavage n'est pas un phénomène nouveau en Mauritanie ni au sénégal. Les Diams, Mathioudos ont toujours existé et continent à exister, sous d'autres formes certes. En Mauritanie, le seul problème, c'est la différence de couleurs entre anciens maitres et esclaves.



    Sinon Biram est un petit opportuniste qui surfe sur cette vague pour ses ambitions personnelles. les mauritaniens ne sont pas dupes et le connaissent très bien. Les sénégalais vont le découvir.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (09:48 AM)
    Birama, ton nom meme siginifie l'esclave en dialecte hassania abeid ,tu devrais commencer a enlever abeid de nom ton de famille pour montrer que tu refuses l'esclavagisme et puis si meme toi tu refuses l'esclavagisme des milliers de haratine comme toi veulent encore rester des esclaves.Pour vous liberez de cet etat il faut d'abord que ta communaute sorte de l'analphabetisme que vous sachiez lire et ecrire cela pourra vous rendre libre mais certainement pas riche , ensuite Birama toi meme tu devrais t'instruire tu manques d'instruction pour le combat colosal que tu veux mener.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (15:47 PM)
    si birame a dit ca ,il exagere .cela releve de l'histoire et cs etait des cas isoles dont le critere n etait pas la beaute.mais plutot la rebellion.comme faisait les americains blancs aux noirs.quand on se rebelle on vous empute la jambe ou les couilles.mais ca releve de l histoire. certes l esclave existait dans ttes les societes africaines et arabes.la mauritanie n est pas exceptionnelle.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mohamed Wedou

    En Juillet, 2016 (18:10 PM)
    Bande de racistes la Mauritanie n'a jamais été raciste et vous les sénégalais vs été les derniers à le dire plus de 500000 sénégalais vivent et travaille depuis des années et pour votre information ce même brame qui dit qu'ils sont la cause du chômage des jeunes mauritanies maçon menuisier chauffeur pêcheur mécanicien. .. donc ils et de votre intérêt de ne pas foudre vos nez dans nos problèmes si non votre maki salle le sal connais de quoi nous sommes capables et votre brame qui en 6ans et devenu un riche avec le argent qu'il gagne avec les mensonges ainsi que les halpoular qui rêve du pays du grand wolo on vs dit merde et votre rêve serait la cause de votre mort
    {comment_ads}
    Auteur

    Sortilege

    En Août, 2016 (06:52 AM)
    Bonjour.A mon avis, ce rapport de force entre les esclavagistes (le pouvoir violent ) et les soumis a ce pouvoir , existe aussi en occident sous une forme plus élaborée .

    La soumission docile au pouvoir, s'accompagne me semble t'il d'une perversion sexuelle des hommes et favorise les déviances sexuelles que le système semble combattre sans convaincre vraiment.

    Ici aussi,en occident ,il y aurait beaucoup d'homme a se laisser convaincre qu'ils sont des domestiques au service de leurs maitres et se laisseraient facilement castrer sans s'y opposer .

    Je pense que c'est dans la nature de l'homme soumis de vouloir être un domestique castré .

    C'est tellement plus facile d'accepter la servitude lorsque l'on a renoncé a notre virilité .
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email