Lundi 21 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Urgences dans les hôpitaux : Macky Sall prescrit une thérapie de cheval

Single Post
Urgences dans les hôpitaux : Macky Sall prescrit une thérapie de cheval

Le chef de l'État a évoqué, hier, en Conseil des ministres, la qualité de la prise en charge des urgences dans les structures de santé. Aussi, Macky Sall a instruit le ministre de la Santé et de l'Action sociale à organiser une concertation avec les acteurs.

Le président de la République a aussi insisté sur la nécessité du relèvement du plateau médical, la qualité du service et l'instauration d'une politique rigoureuse tendant à assurer l'équilibre financier durable pour rendre viable.

Poursuivant sa communication, Macky Sall a magnifié l'engagement du personnel de santé et annoncé la mise en place d'un mécanisme d'évaluation et de motivation des agents du secteur de la santé.


Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2019 (09:08 AM)
    J'ai vraiment l'impression que le président Macky Sall ignorait que les structures sanitaires du Sénégal ne fonctionnent pas bien, et ce depuis des années. C'est très inquiétant que le président se noie dans des certitudes que tout allait bien depuis des années. Sinon comment comprendre que des mesures soient prises que maintenant. Si c'est comme les rapports qu'ils dit n'avoir jamais vus, et d'autres situations que le président ignorait, bonjour les dégâts .
  2. Auteur

    Gourdin

    En Juillet, 2019 (09:09 AM)
    En tout cas, le plateau médical Sénégal laisse à désirer.

    Si on est malade et on peut faire avec, vraiment on n'est pas motivé d'y aller..

    Et la qualité du personnel doit être revue
    Auteur

    Le Temps De L'action

    En Juillet, 2019 (09:09 AM)
    Thiey le sous-developpement..!

    Les gens meurent ou subissent des erreurs médicales graves, au lieu d'agir en sanctionnant et en modernisant les plateaux, non, Mr le chef de l'état "instruit le ministre de la Santé et de l'Action sociale à organiser une CONCERTATION avec les acteurs."

    Bonne concertation et par anticipation, bonne réaction.
    Auteur

    Soneu

    En Juillet, 2019 (09:11 AM)
    NN mai vs imaginé on vs recrute en fonction public en tant que medcin dpui janvier é ta tjr pas pris fonction ak Sénégal nimou baré ds opitaux ss médecin deuk life nek c du n'importe koi diougueul si lolou dabord
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:32 AM)
    Mr le Président le vrai remède de cheval serait "d'instruire vos ministres, DG et autres gros bonnets de se faire soigner eux et leurs familles dans nos hôpitaux publics et d’arrêter d'aller a Paris ou New York même pour un rhume".

    J'ai présentement un malade à l’Hôpital Albert Royer t ça fait presque é semaines qu'il n'est pas opéré a cause de "problèmes techniques". La seule machine qui sert a stériliser les instruments chirurgicaux fonctionne par intermittence. Sur que si le fils de Diouf Sarr était interné dans cet hôpital d'autres machines seraient vite achetées mais puisque c'est l'affaire des bodolas on les laisse crever et personne n'est responsable. C'EST TOUT SIMPLEMENT ECOEURANT.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (09:54 AM)
    L'hôpital sénégalais est malade.

    Aucune politique sérieuse à l'endroit des patients.

    Racket et mépris sont les maîtres mots pour nos malades. Sénégal le pays qui n'aime pas ses enfants pauvres.

    Seuls les enfants des politiciens sont épargnés.

    Quelle honte.
    Auteur

    Baton

    En Juillet, 2019 (10:00 AM)
    Les climatisation des bureau sont toujours fonctionnelles et bien entretenues.



    Y'a que ça qui est correctement fonctionnelle à 100% dans nos hôpitaux.



    L'après-midi, il y'a personne. Quand vous demandez, la réponses est : REVIENS DEMAIN MATIN TÔT TÔT LE MATIN.

    Tu reviens demain et encore ils te disent : CA TE MANQUE CA ET CA REVIENS APRES

    tu reviens après : VOILA ON TE FAIT CA ET CA MAIS CA VA MANQUER CA ET CA

    ..........................................

    La ballade quoi
    Auteur

    Big Senegal

    En Juillet, 2019 (10:42 AM)
    Wathiathia junior et Wathiathia senior,

    Voleurs du siecle
    Auteur

    Mouroirs

    En Juillet, 2019 (11:21 AM)
    Au niveau de l'hôpital de kaolack qui polarise plusieurs régions et carrefours de la sous-région, pour certaines interventions, l'on attend pour une semaine ou plus un medecin devant venir de dakar pendant la liste des patients s'allonge et les autres cas critiques meurent. Des victimes de fracture grave, par exemple, peuvent attendre des jours voire une semaine sans être pris en charge faute d'équipement et moyens suffisants et adéquats...et c'est payant !

    Une ambition d'émergence sans la résolution des questions de santé publique et de l'éducation, est irrémédiablement vouée à l'échec.
    Auteur

    Mouroirs

    En Juillet, 2019 (11:21 AM)
    Au niveau de l'hôpital de kaolack qui polarise plusieurs régions et carrefours de la sous-région, pour certaines interventions, l'on attend pour une semaine ou plus un medecin devant venir de dakar pendant la liste des patients s'allonge et les autres cas critiques meurent. Des victimes de fracture grave, par exemple, peuvent attendre des jours voire une semaine sans être pris en charge faute d'équipement et moyens suffisants et adéquats...et c'est payant !

    Une ambition d'émergence sans la résolution des questions de santé publique et de l'éducation, est irrémédiablement vouée à l'échec.
    Auteur

    Mouroirs

    En Juillet, 2019 (11:21 AM)
    Au niveau de l'hôpital de kaolack qui polarise plusieurs régions et carrefours de la sous-région, pour certaines interventions, l'on attend pour une semaine ou plus un medecin devant venir de dakar pendant la liste des patients s'allonge et les autres cas critiques meurent. Des victimes de fracture grave, par exemple, peuvent attendre des jours voire une semaine sans être pris en charge faute d'équipement et moyens suffisants et adéquats...et c'est payant !

    Une ambition d'émergence sans la résolution des questions de santé publique et de l'éducation, est irrémédiablement vouée à l'échec.
    Auteur

    Abdou Bassene Dit Che

    En Juillet, 2019 (12:28 PM)
    C'EST TRISTE ET REGRETABLE QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE RECONNAISSE AUJOURD'DUI QUE NOS STRUCTURE DE SANTE NE FONCTIONNENT PAS BIEN.

    UNE BONNE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS DANS LES STRUCTURES DE SANTE DEPEND ESSENTIELLEMENT DEUX FACTEURS:

    1. MOTIVATION ET FORMATION DU PERSONNEL

    2. ÉQUIPEMENT DES STRUCTURES DE SANTE

    TOUS LES DISCOURS FAITS A GAUCHE ET A DROITE NE SONT QUE DE LA DIVERSION.

    MERCI

    LE MOUVEMENT CHE

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR